Posté le 12/12/12 dans Composition des cosmétiques.

Les parabènes

 
Voici la première vidéo d’une série qui sera probablement longue. Le but est de parler des ingrédients controversés utilisés dans les cosmétiques afin de comprendre pourquoi ils le sont et être en mesure de décider en connaissance de cause de les éviter ou non.

 

 

 

1) Lien généraux pour connaitre les ingrédients et les lois en vigueur en matière de cosmétiques:

www.parlonscosmetiques.com
www.observatoiredescosmetiques.com
www.safecosmetics.org

2) Une vidéo intéressante dont je ne vous ai pas parlé:

bidule

3) Ce dont je vous ai parlé dans la vidéo:

Le livre: Sylvie Fortin, Cosmétiques NON toxiques, éditions: La Presse – Disponible par exemple sur Amazon (chose).

Résumé de l’étude de 2004: machin.

La loi Lachaud: truc.

D’autre liens vers des blogs et sites référencés qui peuvent vous informer: chose, truc et machin.
Il y en a surement bien d’autres. Cette liste n’est pas exhaustive. A vos recherches!

 

 

Pour voir les autres vidéos que j’ai faites sur le sujet depuis rendez-vous ici.

 

6 commentaires

Laisser un commentaire

  • Laura dit :

    Salut Esther!

    J’aime beaucoup tes vidéos, elles sont très intéressantes et tu es agréable à écouter!
    J’ai fais, comme toi, des études de physique/chimie (d’ailleurs, ça fait plaisir de rencontrer une fille qui travaille dans ce domaine, c’est tellement rare!), et un enseignant nous avait parlé des sels d’aluminium. Ils sont abondants dans les déodorants et, apparemment, ils auraient une influence sur le développement de certains cancers du sein. J’ai ensuite vu un reportages sur ARTE traitant de ces fameux sels, et effectivement, beaucoup d’essais seraient positifs quant à l’influence de l’aluminium sur le développement de cellules cancéreuses. L’aluminium est un perturbateur endocrinien, il « bloque » la transpiration (déjà là, une substance qui nous empêche de transpirer, c’est un peu louche, non?). Les industriels sont au courant de cette polémique, puisqu’on voit apparaître des pubs pour les déos « sans sels d’aluminium » (mais certains avec de la pierre d’Alun, sauf que la pierre d’Alun, c’est de l’aluminium naturel! Encore une fois, on joue sur l’argument du naturel… Mais ils faut savoir que tout ce qui est naturel n’est pas forcément bon pour notre santé). D’ailleurs tu as vu comment l’aluminium est synthétisé industriellement? C’est juste horrible (je ferais mieux de ne plus regarder ARTE, je suis dégoutée de l’espèce humaine à chaque fois que je vois un reportage de ce genre ^^’).

    Enfin, en tout cas, merci pour tes vidéos :)

    Laura

    • Esther dit :

      Haha!! Je suis d’accord sur toute la ligne!!! Tu viens de faire exactement le raisonnement que je me suis faite: l’anti-transpirant, la pierre d’alun, le jeu des industriels autour du naturel, tout ce qui est naturel n’est pas bon pour la santé (au hasard: le cyanure?), et même la réflexion sur ARTE! ^^

      C’est marrant que tu me parles de ça car l’un des prochains sujets que je souhaite aborder dans cette catégorie de vidéo est justement les sels d’aluminium. ;)

      Pour ma part, j’essaie déjà de fuir les « anti-transpirants » et d’opter plutôt pour des « déodorants » qui ne bloquent pas la transpiration (pas évident de faire le tri sur le marché, je te l’accorde. En plus les marques savent jouer sur les mots!).

      Bonne journée!

  • angelique dit :

    Coucou Esther, comme Camille je n’avais pas vu cette série de vidéos, du coup c’est une bonne surprise!

  • Camille dit :

    Je n’avais pas vu cette série sur les composants cosmétiques! C’est une super idée d’avoir tout regroupé, je me fais pas mal de tes vidéos du coup en parallèle de mes travaux coutures en retard. J’ai appris beaucoup de trucs, j’adore l’investissement que tu mets dans toutes tes vidéos, c’est très agréable!

    Pour ma part je ne sais pas trop ce que je vais garder/jeter en ingrédients dégeux.
    Je suis très shampoings lush, mais j’ai trouvé un shampoing tip top bio fabriqué près de chez moi. je vais me pencher sur le reste de la gamme (berhe guilhem).
    Mais j’ai aussi une addiction prononcée pour les masques coiffeurs, on va dire que c’est mon point faible!

  • Répondre